Boursière 2021-2022

 

Valeur : 5 000 $

Dédiée en 2020 à Susan Murphy (1950-2019). Susan Murphy a été la Présidente nationale de la FCFDU de 2010 à 2014. Elle a également été la Présidente du conseil de la fondation de la FCFDU de 2012 à 2016.

Plus

Boursière 2021-2022 :

CAITILIN MCMILLAN est la première boursière de la bourse

B. A. Développement international, avec distinction, 2010, Université Queen’s
M. Sc. Étude de migrations, 2011, Université d’Oxford
Ph. D. Géographie humaine, 2019-2024, Université de la Caroline du Nord à Chapel Hill

Caitilin travaille auprès de femmes ayant survécu à la guerre et à des tortures, dans le but d’améliorer les pratiques en santé mentale et en soins psychosociaux à la suite de violences. Les approches psychosociales demeurent une « boîte noire » dans le secteur humanitaire, mais elles offrent en général une façon de penser les soins qui tient compte de la relation indissociable entre le bien-être psychologique d’une personne et son appartenance à un milieu social élargi. Ses recherches portent sur la mise en place de lieux de soins par les organisations de la société civile et lèvent le voile sur la géopolitique intime qui permet aux femmes, avec l’aide de leurs conseillers en réadaptation, de chercher tout à la fois à guérir leurs blessures passées et à prévenir de futures violences.

 
 
 

Valeur : 8 000 $

Rend hommage aux femmes au nom desquelles le Fonds de soutien de la FCFDU reçoit des dons commémoratifs. Au moment de présenter sa demande, la candidate doit être inscrite dans un programme de maîtrise en sciences, mathématiques ou ingénierie. Cette bourse de recherche est valide au Canada ou à l’étranger.

Boursière 2021-2022 : CINDY CHEN

B. A. Sc. Arts et sciences, 2013, Université McMaster
B. A. Administration des affaires, avec distinction, 2015, Université Western
Maîtrise en méthodes quantitatives en sciences sociales, 2021-2023, Université Columbia

La presse a récemment rapporté que la discrimination de genre et raciale est enchâssée dans les algorithmes qui servent à prendre des décisions importantes, comme d’accorder du crédit financier, de déterminer l’admissibilité à l’aide sociale et de prioriser les listes d’attente en santé. Bien que ces erreurs discriminatoires des algorithmes soient en général non intentionnelles, elles sont souvent découvertes a posteriori et à la suite de conséquences. Par ses travaux, Cindy cherche à identifier les iniquités et les omissions dans les décisions algorithmiques derrière les demandes de prestations et à proposer des améliorations pour finalement formaliser un cadre technique d’évaluation des algorithmes servant à déterminer les prestations publiques.

 
 

Valeur : 11 000 $

Créée en 1952, cette bourse rend hommage à Margaret McWilliams, la première présidente de la FCFDU (1919-1923), qui a consacré sa vie à faire avancer la cause des femmes par un meilleur accès à l’éducation supérieure et une participation active des femmes à la vie publique. Elle est remise à une femme ayant terminé au moins une année civile d’un programme de doctorat à plein temps et inscrite à des études à plein temps, au Canada ou à l’étranger, au moment de la présentation de la demande.

Boursière 2021-2022 : HEIDI COSSEY

B. Sc. Génie civil et de l’environnement, 2015, Université de l’Alberta
M. Sc. Génie environnemental, 2018, Université de l’Alberta
Ph. D. Génie géoenvironnemental, 2019-2023, Université de l’Alberta

 

Les lacs de kettle sont une des stratégies proposées pour gérer indéfiniment les déchets des sables bitumineux (résidus) et intégrer ces résidus au paysage environnant. Le succès à long terme de cette stratégie demeure toutefois inconnu.

Pour combler les lacunes au niveau des connaissances et évaluer le comportement à long terme des lacs de kettle, Heidi accélère le processus de vieillissement naturel de lacs de kettle miniatures en laboratoire. Son but est de s’assurer que les lacs de kettle correspondent à une approche environnementalement responsable de la gestion à long terme des résidus.

 
 

Valeur : 5 000 $

Créée en 2006 à la mémoire d‘Elizabeth Massey, une jeune avocate membre de la FCFDU dont la vie a été grandement enrichie par son amour des activités créatives. Elle s’adresse aux femmes effectuant des études supérieures en arts visuels, comme la peinture ou la sculpture, ou encore la musique. La bourse peut viser des études au Canada ou à l’étranger. 

Boursière 2021-2022 : JENNA RICHARDS

B. Mus. Interprétation piano, 2013, Université de Toronto
Maîtrise en philanthropie et leadership à but non lucratif, 2014, Université Carleton
Ph. D. Recherche interdisciplinaire en musique, 2020-2024, Université d’Ottawa

Jenna examine la pertinence d’un curriculum en interprétation musicale au niveau postsecondaire dans la vie de musiciens professionnels, en s’intéressant en particulier au rôle de la formation complémentaire, en entrepreneuriat dans le domaine des arts, en pédagogie ou en implication communautaire par exemple. Comme un parcours de succès prédéterminé n’attend pas les musiciens, il est impératif que les établissements d’enseignement supérieur les encouragent à développer de vastes compétences pour se préparer à leurs « gammes de carrières ». Jenna étudiera parallèlement les identités autoattribuées et/ou projetées sur les personnes lorsqu’elles s’expriment par rapport à leurs carrières divergentes.

 
 

Valeur : 6 000 $

Cette bourse s’adresse aux candidates inscrites à la maîtrise ou au doctorat en écologie humaine, ce qui inclut les sciences de la famille et du consommateur. Au moment de présenter sa demande, la candidate doit être acceptée ou inscrite dans un programme d’études supérieures au Canada.

Le secteur en pleine évolution de l’écologie humaine inclut : la nutrition humaine, la science alimentaire, l’apparence de l’habitation, l’architecture, la gestion des ressources financières, les vêtements et les textiles, les relations familiales, la sexualité humaine et le développement humain.

Boursière 2021-2022 : LAURIANE OUELLET

B. A. Ergothérapie, 2013, Université Laval
M. Sc. Ergothérapie, 2016, Université Laval
M. Sc. Santé publique, 2020-2022, Université Laval

Lauriane s’intéresse aux ressources communautaires du Nunavik (nord du Québec) qui font la promotion du développement harmonieux des enfants inuits. Son projet vise à mettre en évidence les approches et les pratiques prometteuses de soutien communautaire inuit et à faciliter l’accès à ces ressources pour les familles. Ses résultats permettront de proposer des recommandations cohérentes avec les valeurs, la culture et les aspirations des familles en vue de renforcer les capacités des communautés et des familles inuites et de promouvoir l’autonomisation et la mobilisation de la communauté.

 

Valeur totale : 12 000 $

Une bourse de 5 000 $ pour des études de maîtrise et une bourse de 7 000 $ pour des études de doctorat.

Créée à la mémoire des quatorze étudiantes assassinées à l’École Polytechnique de Montréal, cette bourse est offerte aux diplômées de toutes les disciplines. Les candidates doivent démontrer la pertinence de leur sujet d’étude à l’égard de questions qui touchent les femmes.

Boursières 2021-2022 :

SAMANTHA STUART

B. A. Sc. Génie des matériaux, avec distinction, 2019, Université de Toronto
M. A. Sc. Génie biomédical, 2020-2022, Université de Toronto


L’un des facteurs les plus importants en conception nanomédicale est aussi l’un des plus difficiles à mesurer : comment les matériaux interagiront-ils avec le corps? Samantha s’emploie à décoder un sous-ensemble de ces interactions au moyen de l’apprentissage machine afin d’accélérer l’application clinique des nanomédecines. Ses travaux fourniront un modèle quantitatif des interactions polymère-protéine permettant aux nanoparticules d’adhérer et d’acheminer les médicaments par les membranes muqueuses. La commercialisation de systèmes de distribution de médicaments mucoadhésifs permettra d’améliorer le traitement et la prévention des maladies au niveau mondial en réduisant les effets secondaires, et pourrait éventuellement mener à la distribution de vaccins à administration sans aiguille.

JENNIFER MCWILLIAMS

B. Sc. Psychologie, avec distinction, 2016, Université du Nouveau-Brunswick
M. A./Ph. D. Psychologie expérimentale, 2018-2023, Université du Nouveau-Brunswick

Les travaux de Jennifer sont axés sur les répercussions psychosociales qu’ont les politiques formelles et les pratiques culturelles sur l’expérience quotidienne de personnes s’occupant d’un membre de leur fratrie atteint d’une déficience intellectuelle résidant au Nouveau-Brunswick et en Ontario. Elle a pour objectifs de déterminer les aspects des systèmes canadiens de soins de santé et de bien-être social qui compliquent la vie des aidants fraternels, et comment ceux-ci comprennent, s’adaptent et font face aux influences sociales, culturelles, organisationnelles, politiques et idéologiques.

 

Valeur totale : 20 000 $

Deux bourses pour des études de maîtrise et Deux bourses pour des études de doctorat.
La valeur de chacune des bourses est de 5 000 $.

La Dre Alice E. Wilson, membre de la FCFDU, chargée de cours à la Société royale du Canada et première femme à occuper un poste professionnel à la Commission géologique du Canada, a remporté en 1926 la Bourse de voyage de la FCFDU. Décernée aux étudiantes adultes qui reprennent des études supérieures après au moins trois années d’interruption.

Boursières 2021-2022 :

PRIYA PATEL

B. Eng. Génie environnemental, 2016, Université de Guelph
M. Sc. Geographie, 2020-2022, Université de Toronto, Mississauga

Les polluants atmosphériques ont des répercussions sur la santé de millions de personnes dans le monde. Les travaux de Priya visent à comprendre où sont ces polluants et qui sont les personnes qui les respirent. Ses recherches, menées à l’Université de Toronto, utiliseront des mesures par satellite de la qualité de l’air pour comprendre la distribution des polluants dans les villes. Ses travaux permettront aux municipalités de comprendre quels secteurs de la ville et quels groupes de la population sont les plus fortement affectés par les polluants atmosphériques. Priya travaille aussi à titre de chercheuse pour la Ville de Toronto afin de comprendre les effets de la COVID-19 sur la qualité de l’air partout dans la ville.

GENEVIÈVE DEGRÉ-TIMMONS

B. Sc. Biologie, 2014, Université du Québec à Rimouski
Diplôme de deuxième cycle en géomatique, 2016, Université Laval
M. Sc. Sciences forestières, 2021-2023, Université Laval

 

Selon les théories actuelles, le caribou des bois évitera les régions récemment dévastées par le feu en raison des possibilités d’alimentation limitées et des risques de prédation élevés qu’elles offrent. Les preuves laissent toutefois de plus en plus croire que le feu affecte moins la démographie des caribous que les perturbations anthropiques, et que la réaction du caribou varie selon les régions. Geneviève examinera la réponse du caribou aux changements de son habitat résultant d’un incendie aux Territoires du Nord-Ouest. Comprendre les changements démographiques et comportementaux découlant du réchauffement climatique qui affectent le caribou est fondamental pour la conservation, la gestion et l’élaboration d’une politique.

STEPHANIE SHOULDICE

Baccalauréat en études environnementales, 2012, Université de Waterloo
Maîtrise en études environnementales, 2020-2024, Université Royal Roads

Pour économiser l’eau, les eaux usées traitées pourraient être réutilisées pour les toilettes, l’irrigation et la consommation. Mais l’idée d’utiliser de l’eau ayant été en contact avec des matières fécales dégoûte les gens. S’appuyant sur la littérature en psychologie sociale et en communication, Stephanie examine comment les outils de communication et les messages peuvent être utilisés pour s’attaquer aux réponses automatiques émotionnelles de dégoût suscitées par les projets de réutilisation de l’eau. Il faut trouver une solution pour gérer cet obstacle si l’on veut que la réutilisation de l’eau devienne une solution viable à l’approvisionnement en eau.

VERONICA VUONG

B. Mus. Enseignement de la musique, avec distinction, 2015, Université de Toronto
M. Mus. Musique et sciences de la santé et programme collaboratif en neuroscience, 2016, Université de Toronto
Ph. D. Science médicale, 2021-2025, Université de Toronto

 

La démence touche davantage les femmes que les hommes. Devant la stagnation des connaissances pharmacologiques, trouver d’autres solutions devient de plus en plus urgent. La mémoire musicale des personnes souffrant de démence est relativement épargnée par rapport aux autres types de mémoire, ce qui suggère que la musique pourrait donner accès aux réseaux intacts de la mémoire. Veronica cherche à déterminer les effets de l’écoute d’airs connus de longue date associés à des souvenirs autobiographiques sur les mesures cognitives, et à examiner les mécanismes neuronaux sous-jacents par le biais de procédés de neuroimagerie.

 
 
 

Valeur : 6 000 $

Créée à la mémoire de la fondatrice de la Nova Scotia Home Economics Association, qui a consacré sa vie professionnelle à l’éducation en matière d’économie familiale. Au moment de présenter sa demande, la candidate doit être inscrite à des études de maîtrise portant sur un ou plusieurs aspects de l’écologie humaine, ce qui inclut les sciences de la famille et du consommateur. Une attention particulière sera accordée à celles qui poursuivent des études supérieures en éducation. Il est possible d’étudier à l’étranger.

Le secteur en pleine évolution de l’écologie humaine inclut : la nutrition humaine, la science alimentaire, l’apparence de l’habitation, l’architecture, la gestion des ressources financières, les vêtements et les textiles, les relations familiales, la sexualité humaine et le développement humain.

Boursière 2021-2022 : MARIE PHANEUF-FOURNIER

B. A. Anthropologie, 2010, Université Laval
B. A. Enseignement de la musique, 2017, Université Laval
M. A. Administration et politiques de l’éducation, 2020-2023, Université Laval

Enseignante à l’école primaire depuis 5 ans, Marie a observé que dans certains programmes particuliers (à teneur artistique ou sportive), les taux d’inscription entre les filles et les garçons sont déséquilibrés : cette disparité soulève des enjeux de ségrégation liés au genre à l’école primaire publique. La recherche de Marie s’intéresse particulièrement aux logiques d’action et aux conditions qui structurent les choix parentaux ainsi qu’à l’impact de ces choix sur les parcours scolaires des enfants.

 
 

Valeur : 5 000 $

Georgette LeMoyne a été la première femme à recevoir un diplôme universitaire au Canada français. Elle a consacré sa vie à promouvoir l’éducation et l’emploi des femmes. Cette bourse est destinée à une étudiante des cycles supérieurs d’une université canadienne. La candidate doit effectuer ses études en français et doit compléter en français l’Énoncé d’intention (Section I) du formulaire de demande.

Boursière 2021-2022 : MYLÈNE FALARDEAU

B. Sc. Chimie (profil criminalistique), 2019, Université du Québec à Trois-Rivières
M. Sc. Chimie, 2019-2022, Université du Québec à Trois-Rivières

Les armes à feu imprimées en 3D causent un problème considérable au niveau des enquêtes criminelles, car elles ne laissent pas de traces balistiques « conventionnelles ». Il est donc primordial de s’intéresser aux autres types de traces qu’elles laissent, telles que les traces chimiques provenant des polymères utilisés pour l’impression 3D. Le manque de connaissances et l’augmentation de cas rapportés impliquant des armes à feu imprimées en 3D rendent essentiel le développement et l’optimisation des méthodes de détection et d’interprétation des traces reliées à leur utilisation afin d’être mieux outillé pour lutter contre ce phénomène grandissant.

 
 

Valeur : 6 000 $

Cette bourse a été nommée en l’honneur de Linda Souter pour souligner sa contribution remarquable à titre de présidente sortante de la FCFDU (1985-1988) et présidente de la Fédération internationale des femmes diplômées des universités (FIFDU) de 1998 à 2001. Linda est actuellement membre à vie de la FCFDU et elle est la seule canadienne à avoir occupée la fonction de présidente à la fois de la FCFDU et de la FIFDU. Cette bourse sera remise à une étudiante à la maitrise ou au doctorat en sciences humaines. Les études en sciences humaines sont en général théoriques et n’impliquent pas de méthodologie empirique. Les sciences humaines peuvent inclure : la langue et la littérature anglaise, l’histoire, les langues, les études classiques, la philosopie, le cinéma, les communications et la culture.

Boursière 2021-2022 : VINCENZA MAZZEO

H. B. A. Histoire/Science politique, 2008, Université de Toronto
M. A. Histoire, 2010, Université Carleton
Ph. D. Histoire, 2018-2023, Université Johns Hopkins

Vincenza est actuellement chercheuse au Centre d’humanités médicales et de médecine sociale de l’Université Johns Hopkins. Elle s’intéresse à l’histoire africaine, à l’histoire du corps et de la santé, aux études sur le genre et la sexualité, ainsi qu’aux études postcoloniales. Dans sa thèse, elle utilise l’histoire orale et les médias alternatifs pour examiner les intrications entre le non-racisme, le féminisme et l’activisme sanitaire antiapartheid en Afrique du Sud dans les années 1980. Ses travaux balisent les limites et les possibilités de l’activisme non racial et féministe au 20e siècle